Une collection capsule, l'écrit de 16 histoires d'amour.

Cette collection c'était l'instinct de survie. Ecrire pour avancer, créer pour transcender. Comme pour beaucoup d'entre nous, les blessures du coeur et le deuil sont des épreuves difficiles à traverser. J'ai donc pris mes crayons et mes carnets et je suis partie à la rencontre des histoires d'amour des autres et des miennes. Seize textes en sont sortis et 16 créations picturales sur un modèle de sac fourre tout, pour tout mettre dedans: ses joies et ses peines, ses souvenirs et ses promesses.

 

Histoire n°2

Perdue sur les Champs Elysés, elle se répétait « je n’ai pas le plan de la ville, je n’ai pas le plan de la ville… ».

Se perd-t-on à chaque fois qu’on accepte un thé au gingembre ?

Ce gentil petit serveur thaï lui avait tendu la tasse avec un grand sourire,

lui disant « c’est pour moi » en tournant les talons vers la cuisine.

Elle pense à ses yeux maquillés, son collier de breloques colorées, la classe de l’enfance, la séduction de l’insouciance.

« Je n’ai pas le plan de cette ville… » L’avenue des Champs Elysés est une belle supercherie, trottoirs défoncés et bancs pourris

le long de l’herbe miteuse, une rue traversant tout droit la citée, sans perspective.

« Je n’ai pas le plan de cette ville… », Je ne connais pas l’artère qui mène à son cœur.

Se perdre c’est parfois ce qu’on a de mieux à faire. Encore un thé au gingembre ?

 

 

Impression en 3 couleurs sur toile de coton. Rehaut à la feuille d'argent, encres à base d'eau sans métaux lourds ni formaldéhyde. Patines et ennoblissement façon art&craft.

2007-2008

Merci{S} :

 A Cynthia, Xavier, Henry, maman, Marc, Sophie, Cédric, Anaïs, Cath, Dimitri, Kuna, Manu et tous ceux qui sont dans ces lignes. Mais surtout merci à Audrey Metz puis Charlotte Rensonnet, stagiaires de cette périodes et amies depuis... Et toujours dans le textile aussi.